« Gagner » sa vie ou la vivre

Cela fait des années que je m’inquiète pour l’argent. 5 ans. Depuis que je ne suis plus salariée.

J’ai peur d’en manquer. De crever de faim la gueule ouverte dans le caniveau.

Depuis 5 ans, je dispose au quotidien d’un confort de vie qui paraît un luxe pour beaucoup de gens. Je vis à la campagne, je mange bio et je me lève quand je veux.

Et pourtant, je n’arrive pas à « gagner ma vie ». Mon entreprise ne fait pas de bénéfices.

« Gagner ma vie ». Mes parents m’ont donné la vie (gratuitement). Je suis en vie, en quoi ai-je besoin de la gagner ? Et d’ailleurs, comment cela se fait-il que je sois encore en vie alors que je n’arrive pas à la gagner depuis des années ?

Plus que de gagner ma vie, j’ai besoin d’eau potable, de nourriture saine, d’un abri (confortable si possible), d’amour, de partage, de vêtements, de chauffage. Et tout cela peut se faire sans argent.

La dépendance à l’argent est une illusion créée par notre société. Elle l’a construite et fait tout pour l’entretenir. Mais cela reste une illusion.

Cela fait plusieurs années que je me pose la question suivante : est-il possible de vivre naturellement et confortablement dans une forêt sans tous ces trucs de la société occidentale ?

Pendant des années, cette question est restée en suspens, sans réponse satisfaisante.

Et puis, ces derniers mois, beaucoup de choses se sont éclaircies : la non-scolarisation, l’alimentation crue, la non-éducation, l’habitat écologique et passif, les toilettes sèches, les forêts fruitières en permaculture, la Communication NonViolente, et peut-être la sociocratie. C’est tout simple. Les solutions existent. Il suffit de les apprendre et de les utiliser. Et voilà, c’est prêt. Y a plus qu’à savourer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *