Les deux oreilles…

J’ai entendu plusieurs fois la phrase « On a deux oreilles et une bouche » pour illustrer le concept d’écouter deux fois plus qu’on ne parle.

J’aurais tout d’abord une objection : beaucoup de gens parlent pour s’écouter parler et favorisent ainsi ce que j’appelle la « masturbation intellectuelle » : des idées qui s’enchaînent pour au final rien de concret, juste le plaisir d’avoir parlé pour ne rien dire.

Et surtout, je crois qu’à écouter les autres avec nos deux oreilles, on oublie quelqu’un d’au moins aussi important que les autres : soi-même.

Je crois plutôt que le bon équilibre pour une conversation « vraie » est une oreille pour écouter l’autre et une oreille pour s’écouter soi. Car les propos de l’autre peuvent nous choquer, nous plaire, nous charmer, nous rendre heureux, triste, etc. Et si nous ne nous écoutons pas également, ce qui sortira de notre bouche viendra d’où ? De notre mental superficiel ? De notre boîte à banalités ?

En partageant ce qu’on a écouté en soi avec notre 2e oreille, nous partagerons ce qui vient de notre cœur… tout simplement…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *